Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PoulpStory

PoulpStory

PoulpStory, le Blog d'une Fille qui Ralentit

j'ai testé...arrêter Facebook

Depuis plus d'un an maintenant, j'ai fermé mon compte Facebook. Sans rien ranger. Je suis partie.

Suite à une rupture sentimentale difficile, je voulais m'empêcher d'avoir à voir ce qui aurait pu me blesser. Lui, les amis, leurs sorties, leurs échanges. C'était trop.

Sur Facebook vous ne pouvez pas dire que vous allez mal, que vous n'avez pas le moral. Aussitôt les gens vous demandent publiquement ce qui ne va pas. Là comme ca, sur votre mur. Et si vous répondez "non rien" pour ne pas se payer l'affiche, les gens répondent, par commentaire ou dans votre dos, "mais qu'est-ce qu'elle a à se plaindre celle-là?". Alors non, ma vie n'était pas joyeuse. Je n'ai pas supporter la pression de devoir sourire. J'ai déconnecté.

Ecœurée je n'en n'ai pas parlé. Curieuse aussi de voir au bout de combien de temps les amis Facebook allaient s'en apercevoir. La première personne le remarqua au bout de 2 semaines. Il faut dire que mes activités étaient très calmes sur FB depuis un moment. Elle m'envoya un texto pour savoir si ça allait. Un mois plus tard, je recevais de longs mails, à l'écriture posée, me donnant des nouvelles et demandant des miennes. Je sus que mon pari était gagné.

Les gens m'attendaient plus de savoir dans quel pays j'étais encore partie pour avoir des nouvelles. Ils en prenaient. Par texto, par mail. Par téléphone aussi. Tant de choses à se raconter. La voix fait tellement mieux passer les émotion que des mots accolés sur un clavier!

Dans mon organisation désormais, j'ai du temps le matin et le soir pour les appels téléphoniques sur le chemin du travail. Et lorsque ça fait vraiment longtemps qu'on se s'est pas parlé, je prend rendez-vous avec mon ami(e) pour se téléphoner. 1h30, comme ca passe!

Je suis toujours connectée, mais plus dans l'instantanéité. J'ai Skype et Whatapp pour l'étranger, quand je suis en déplacement ou pour les amis expatriés. Mon entourage proche fait l'effort avec moi de mieux communiquer. De prendre le temps pour l'autre.

Oui j'ai perdu des contacts. Parce que je n'étais plus sur FB. Même les amis du bout de la rue m'ont oublié. Mais c'est toujours sympa de discuter quand on se croise en ville. Et marrant de voir la surprise dans leurs yeux quand ils réalisent que je n'ai pas déménagé. D'autres personnes se sont réveillées un an après. Parce que leur vie avait changée, et qu'au moment du bilan existentiel, elles se sont souvenues de moi. Ce sont des amitiés qui perdurent dans le temps, et qui reprennent leur conversation là où on les avait laissé en suspens. Sans regret ni remords. Juste le plaisir de se retrouver, de vivre des choses ensemble ou simplement de se les raconter.

Je prend le temps de discuter et de voir les gens en vrai. Ma vie est bien plus riche désormais!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

pauline 28/11/2014 15:33

contente de ton retour :-)