Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PoulpStory

PoulpStory

PoulpStory, le Blog d'une Fille qui Ralentit

J'ai testé...lire lentement

J'ai testé...lire lentement

Un livre entre les mains, posé ouvert sur les genoux. Dans l'imaginaire collectif, c'est une posture de repos. Ca rappelle les vacances, les week-end au coin du feu, la détente du soir dans le lit.

Mais assis ainsi, lit-on vraiment?

Toute la journée, on lit. Les paquets de céréales et les pots de confiture, les dossiers au bureau, les articles online le midi, les factures en triant le courrier. On lit, à la vitesse de l'action qui nous emporte.

Nos yeux surfent sur les lignes, notre cerveau engrange les termes, notre voix intérieure escalade les ponctuations. C'est notre sport quotidien.

On lit de travers ou en zig zag. On lit à l'horizontal ou à la verticale. Priorité à droite à l'orient, à gauche à l'occident.

On lit des magazines, on emmagasine des mots. On passe au tamis les lettres, on récolte des infos. On ne veut plus rien faire, mais on veut tout.

Et on pourrait même faire encore moins. Ralentir le rythme. Arrêter cette boulimie et savourer le plat. Ecouter chanter les mots couchés là. Les discussions qu'ils ont entre eux. Etre attentifs à leur histoire. Que nous racontent-ils?

On articule quand on lit un livre aux enfants. Cette détente n'est pas le privilège des petits, elle est autorisée aussi aux grands.

Lire lentement, c'est ne pas chercher l'information. Mais la laisser venir à nous, à son rythme. Sa mélodie nous enveloppe dans sa bulle, les expressions crépitent à nos oreilles, et viennent se mettre en mouvement sous nos yeux. Tel un papier animé.

Voyez-vous la mousse de la pierre qui roule?

Dénombrez-vous les trois pattes du canard et les dents des poules?

Sentez-vous les embruns de la pêche aux moules?

Les mots se sont libérés, ont repeint notre imaginaire, redécoré notre cerveau. Lentement.

La tempête des infos est passée. Le calme est revenu. Comme dans la chambre d'enfants. Ainsi se termine le conte pour les grands.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article