Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PoulpStory

PoulpStory

PoulpStory, le Blog d'une Fille qui Ralentit

J'ai testé...vivre sans smartphone

15 jours sans smartphone:  et si vous essayez?
15 jours sans smartphone: et si vous essayez?

Contrairement aux autres expériences précédemment menées, celle-ci n'a pas été souhaitée.

Par jalousie ou par orgueil, lui seul le sait, mon téléphone portable a décidé lui aussi de tenter des choses slow. Il a choisit d'expérimenter le moelleux de la moquette.

L'étude initiale aurait donc pu s'appeler "statistiques sur la théorie de la tartine beurrée". Une tentative, concluante, arrêta là son ambition et sa carrière. Murphy :1 - téléphone: 0.

Je me retrouvais donc, prête à partir en déplacement, sans téléphone perso. Panique à bord. Vite, le téléphone de secours. Pas un 3310, mais pas loin. Un téléphone qui fait téléphone. Et aussi sms, mais c'est plus compliqué. Vous savez, ces anciens modèles avec une mémoire de 150 messages. Répartis dans différents dossiers: messages reçus, messages envoyés. J'offre un freehug à l'inventeur du suivi de conservation sur les smartphones. C'est quand même tout de suite plus pratique.

Mais les joies du téléphone pas smart ne s'arrêtent pas là. Je suis retombée en adolescence au moment de choisir une sonnerie pour le réveil matin. Ha, les magnifiques fichiers midi! Trouver une mélodie douce et enjouée pour fut pas une mince affaire.

Ce téléphone fait donc téléphone, et il le fait bien. Hélas, le manque se fait déjà sentir. Pas de VDM lors de la pause déj. Pas d'accès à Instagram depuis mon lit, le pc dormant dans le salon. La consultation des réseaux sociaux se fait à un moment choisit. Raisonné.

Au bout du premier jour, je constate que j'ai survécu. A la fin du deuxième je suis moins stressée de ne pas être sous tentation permanente. Je lis mes mails perso plus tard, je m'occupe de mon blog pendant l'heure à laquelle j'aurais décidé de m'y consacrer.

Le troisième jour, je me dis que la ponctualité, ce serait bien d'essayer. Sauf pour les bouchons parisiens, pour lesquels je ne peux rien changer. Mais j'ai mon GPS dans ma voiture, et quand je passe en mode piéton, je lis le nom des rues pour m'orienter. Je parle même aux inconnus, et pas uniquement pour demander mon chemin.

Le quatrième jour, alors que le nouveau smartphone est commandé, je me demande si finalement je vais l'utiliser.

Peut-être pas immédiatement. Histoire de savourer.

Connaissant ma patience, je vous laisse pronostiquer sur la durée...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

PoulpStory 15/12/2014 19:03

haha! merci les filles de vos commentaires!
vous faites du slow communication volontaire, j'aime! ;)

KMiye 15/12/2014 09:47

:)

Il existe aujourd'hui des téléphones-qui-font-téléphone avec un minimum d'accès internet : j'ai eu une période de ras-le-bol des smartphones (surtout des tactiles qui marchent pas bien), et me suis acheté un téléphone basique. La bonne surprise était que je pouvais accéder (sommairement) à mes mails et à Facebook. C'était pas hyper pratique, mais en cas de besoin de consulter rapidement ses mails, c'est pas mal dans ce monde ultra-connecté :)

Elise 14/12/2014 17:33

Eheh, oui, on peut très bien survivre avec un téléphone qui ne fait quasi que téléphone...
Je fais ça tout le temps !
Bisous