Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PoulpStory

PoulpStory

PoulpStory, le Blog d'une Fille qui Ralentit

L'ironie du macramé

L'ironie du macramé

Depuis plusieurs semaines, je me suis mise au macramé. J'ai eut un véritable coup de cœur en découvrant cette technique pour les bijoux lors de Souffle du Rêve. A mon retour, j'ai voulu essayer.

Ce que j'aime dans le macramé, c'est qu'il est accessibles aux débutants (et aux enfants). Mais que les résultats magnifiques des personnes aguerries poussent à progresser.

Cette technique des nœuds offre en outre une grande place à la créativité. Et pour rebooster la confiance en soi, c'est un véritable allié!

En moins de 45 minutes de concentration, je parviens à réaliser des modèles simples. Quel sentiment de satisfaction d'avoir enfin fait quelque chose dans ma journée!

Pour les modèles plus avancés, à 6, 8 ou 12 brins, je dois m'y prendre en plusieurs fois. Souvent parce que j'ai oublié le schéma appris la veille. Imperturbable, je recommence. Ce qui donne des enchainements étranges. Que je garde fièrement, témoins oculaires de mon apprentissage.

Le macramé me détend. Tout comme avec le coloriage, je me vide la tête. Je me concentre sur mes nœuds. Ici et maintenant.

Plus je défais les nœuds qui encombrent ma vie, plus je progresse dans mes bracelets. Ironique n'est-ce pas?

Comme si quoi que l'on fasse dans la vie, peu importe les problèmes que l'on règle, chaque solution trouvée depuis un nœud de cette chaîne infinie. Effet papillon de bouts de laine.

Peut-être ces nouveaux nœuds sont-ils au contraire de solides ancrages pour la suite de l'histoire? Mais cela, seul l'avenir nous le dira.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

BGM59 13/10/2015 10:49

Bravo! Je n'ai pas encore essayé...Je fais beaucoup de travaux manuels et d'aiguilles et en ce moment c'est plutôt tricot et crochet, c'est très valorisant et ça permet de faire plaisir à son entourage.