Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PoulpStory

PoulpStory

PoulpStory, le Blog d'une Fille qui Ralentit

Comment apprendre à gérer mes émotions?

Crédit: Aalto University
Crédit: Aalto University

Ce fut lors d'un déplacement classique vers Tanja, assise dans un fauteuil d'avion, que je découvrais pour la premier fois cette image: la cartographie de nos émotions.

Je suis restée fascinée plusieurs minutes, tentant de me remémorer mes propres émotions. Ai-je seulement chaud aux joues quand je me met en colère? Qu'est-ce qui diffère quand j'ai honte? Comment je me replis sur moi pour avoir chaud quand je suis triste? Comment mes tripes se retournent quand j'éprouve du dégoût?

En regardant aujourd'hui cette carte des émotions, je me demande à nouveau quand je les ai récemment ressentit. Cette neutralité sombre quand je fais la posture de l'homme mort en yoga, avec beaucoup de fatigue et peu d'intention. Cette chaleur irradiante lorsque j'éprouve de la gratitude pour le monde qui m'entoure.

Ce froid glacial lors que j'étais en dépression. Même durant les autres mois de janvier, je n'avais jamais eut aussi froid. Je portais constamment mon sweet molletonné à capuche, acheté tout exprès pour ma "guérison". Mais ce froid, cette fatigue, n'étaient pas guérissables de cette manière. Même avec les meilleurs doudous du monde. Je le comprends à présent en regardant ce bonhomme aux membres bleus, aux organes éteints.

Je me rappelle qu'à cette époque, j'ai découvert mon hypersensibilité.

Imaginez le bordel: hypersensible, ce n'est déjà pas facile à gérer. Mais dépressive qui plus est! J'avais donc cherché une thérapie qui me convienne. Mais si le burn out peut se guérir avec le temps, l'hypersensibilité ne se soigne pas. Ce n'est pas une maladie. Comme la couleur des yeux ou le timbre de sa voix, on doit vivre avec.

Désormais je la considère comme un cadeau. Car c'est en partie grâce à cette grande sensibilité que j'ai pu me relever aussi rapidement. Sauf que mon corps change constamment de couleurs à cause de mes émotions. Je suis également hyper empathique. J'ai donc dû l'accepter et j'apprends tous les jours à me protéger. Des gens. De moi-même.

Lorsque l'on est hyper empathique, on fait l'éponge. Et on est triste de ne pas pouvoir aider. Bien évidement, chacune est responsable de lui-même. Mais un petit coup de pouce pour nous renvoyer sur de bons rails, ca ne fait jamais de mal.

Vous trouvez que vous êtes trop sensible? Vous aimeriez comprendre ou simplement apprendre à gérer vos émotions, mais vous ne savez pas par où commencer?

Je ne vais pas vous donner de solution toute prête. Mais des pistes pour trouver LA solution qui pourra vous convenir. Nous sommes tous différents, de par nos sensibilités, nos vécus, nos croyances. C'est grâce à cela qui vous saurez choisir. Faites vous confiance, écoutez vous. La solution viendra à vous.

Il existe 3 chemins pour accéder à la gestion des émotions: le cerveau, le cœur, le corps. Vous pouvez décider de n'explorer qu'une seule voie, ou bien papillonner pour adapter une méthode à votre sauce. Votre méthode! L'important, c'est que ça marche.

Voici une liste non exhaustive, avec des liens avec les explications de Wikipédia ou d'autres sites. Si vous désirez en savoir plus, vos propres recherches vous mèneront où vous devez aller et vous rencontrerez le thérapeute qui vous convient. Prenez patience, ce blog est dédié à la lenteur je vous le rappelle ;)

  • Les thérapies qui se focalisent sur le cerveau, autrement dit la pensée, sont l'Analyse Transactionnelle (AT) , la Programmation Neuro Linguistique (PNL), l'Hypnose thérapeutique et la partie cognitive de la psychothérapie comportementale et cognitive (TCC).
  • Les thérapies qui se basent sur le cœur, c'est à dire les émotions, se séparent en deux catégories. La première utilise l'expression des émotions, avec la Gestalt thérapie, la communication non violente (CNV), le cri primal et la respiration consciente. La seconde se concentre sur les émotions digérées, avec la thérapie par mouvements oculaires (EMDR) et la technique de libération émotionnelle (EFT)
  • Enfin les thérapies qui utilisent le corps peuvent également être séparées en deux. Les premières agissent via l'expression du corps et sa mise en action. C'est le cas de la partie comportementale de la TCC, de la posturologie et du travail sur les expériences de vie. Les secondes exploitent les sensations, en les renforçant comme avec la sophrologie, la méditation de pleine conscience, le yoga, le taï chi. Ou en les nettoyant, comme avec le Vipassana, la Past Reality Integration (PRI), la technique d'identification des peurs inconscientes (TIPI), le Lying, le traitement des traumas par tapotement (TTT), et le Nettoyage Emotionnel Rapide des Traumas Inconscients (NERTI).

Pour ma part, j'ai choisi la psychothérapie comportementale et cognitive, en plus de médocs et de mon arrêt de travail. Mon objectif étant de ne plus être sous traitement, je pratique également la sophrologie, le yoga, la méditation, le TTT. J'ai eut la chance d'avoir suivi une formation au travail sur l'analyse transactionnelle. Et j'étudie actuellement les bases de la PNL.

Bien sût, ça fait beaucoup. Je ne peux pas utiliser tout, tout le temps. Le minimum, c'est de bien respirer. Ensuite seulement le ou les outils choisis pourront être appliqués.

L'essentiel, c'est de se reposer. Nos émotions nous pompent une énergie considérable. Et malgré tous les traitements et les actions que vous choisirez de mettre en place, n'oubliez jamais: DORMEZ!!

Si vous aimez ce que vous lisez, n'hésitez pas à partager!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article