Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PoulpStory

PoulpStory

PoulpStory, le Blog d'une Fille qui Ralentit

Etudiante professionnelle ou le portrait de Madame Poulattitude

La vie est une grosse blagueuse. Avec son air pince sans rire, son tailleur tiré à quatre épingles, elle s'amuse à nous faire des feintes, des croche-pieds et des pieds de nez.

Et puis un jour, quand vous avez mal aux dents à force de vous les être cassées, elle arrive toute penaude, en vous poussant du bout du doigt.

Au moment où, exédée, vous avez envie de beugler "quoi?!", elle vous regarde tendrement et vous dit: "tu sais, ce n'est pas grave... et pi t'es pas la seule."

Et elle lève le doigt.

Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt. Je connais la rengaine, je ne me ferait pas avoir cette fois. Qu'y a-t-il au bout du doigt?

Une patte de poule.

Etudiante professionnelle ou le portrait de Madame Poulattitude

La vie est une grande farceuse. Alors j'attends la chute de la vanne. Qui se fait attendre. Qui ne vient pas. Il n'y donc pas de chute. S'il n'y a pas de chute, je ne vais pas me faire mal en tombant.

Alors je tire sur la patte. Ce que je trouve au bout me surprend.

Une poule.

Oui, une poule. Une belle cocotte toute sculptée de papiers. Une mère poule de deux adorables poulets. Une jolie poulette même pas ridée par les années.

Parce que cette poule-là, je la connais. Surtout sa tignasse. Elle était souvent assise un rang en dessous de moi dans l'amphi. Mais dans le haut de l'amphi. Perchées comme des poules. Perchée tout court. A faire des dessins pendant les cours. Je me souviens de ses gribouillis, de la vitesse à laquelle des personnages prenaient vie sur ses polys, tracés à l'encre de ses crayons. Des 4B?

Je me souvient surtout de son esprit toujours alerte et concentré sur le cours, capable de répondre avec justesse aux questions posées. Je trouvais l'esprit vif qui se cachait sous cette tignasse fascinant. Comment pouvait-on passer des arts appliqués à une école d'ingé?

La vie m'avait laissée là, et voilà que je retrouvais une poule. Mancelle, de celles dont on fait les rillettes. J'avais retrouvé ces grands yeux, ronds comme des billes, toujours aussi magnifiques et vivants. Lors de retrouvailles arrosées par la pluie sarthoise, je constatais que sa curiosité et son intelligence n'avaient pas bougé. Oui parce que des gens cons, j'en croise beaucoup. Alors il faut savoir dire quand ceux qui sont intelligents le sont.

Mais cette intelligence-là, elle est rare. Et précieuse. Elle est façonnée par l'école de la vie, par les tumultes des émotions, par l'apprentissage quotidien au contact des enfants. Par ce goût pour les autres, même si la pudeur peut forcer à la taire.

Comme ils sont nombreux les gens vaniteux. Qui de celui-ci à une intelligence pratique, de celui-là une intelligence scientifique, et cet autre encore une intelligence managériale. Mais combien peuvent se targuer d'avoir une intelligence humaine? D'oser dire non quand le manque d'humanité n'est plus possible?

Cette poulette-ci, elle a décidé que s'en était assez. Que la vie, cette intarissable bout-en-train, avait assez jouer d'elle. Que c'était à elle de définir les règles. Qu'aujourd'hui commençait demain, et que demain elle retournerait à l'école. A l'école des humains. Pour devenir infirmière.

Je salue son courage. Et sa patience. Encore 3 ans avant de pouvoir exercer. Au détour d'une conversation concernant un de mes articles, elle me parle de TCC. Me dit que c'est le métier de ses parents. Et que si elle devenait étudiante professionnelle, une fois infirmière, elle fera bien psycho. Puis une formation en TCC. Gros fou rire. Vaste blague!

La vie tu vois, on t'a bien eut! Car jamais tu ne nous auras plus! On saura rester curieuses.

Mais au fond, si c'était cela le secret. Ne jamais se reposer sur ses lauriers, toujours oser se remettre en question.

Continuer d'apprendre pour avancer. Se former à la vie pour conserver son envie.

Alors moi aussi, je voudrais toujours rester une enfant. Et continuer d'apprendre en jouant.

Je veux me reconvertir : je veux devenir étudiante professionnelle.

Remise des diplômes devant St Pierre, Inch'Allah ;)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Pasquetti 30/11/2015 09:12

C'est tellement vrai tout ça !!! je signe où pour devenir étudiante professionnelle à l'Ecole de la Vie ???

poulattitude 03/12/2015 18:24

Hihi, je t y vois bien aussi, Virginie :D