Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PoulpStory

PoulpStory

PoulpStory, le Blog d'une Fille qui Ralentit

Gluten free à Paris

L'avantage d'habiter Compiègne, c'est la proximité de Paris.

Le désavantage à aller se balader à Paris, c'est d'avoir à tester sa patience pour chercher de la nourriture comestible.

Même si la ville Lumière regorge de restaurants, d'épiceries, de moultes food truck et lieux de vente à emporter, le problème est bien là: il y en a trop. Trop de choix tue le choix.

Les tendances alimentaires actuelles nous parlent de "junk food" et de "cheat meal" pour les repas pas slow du tout, et d'alimentations "vegan", "rawfood", "gluten free" pour les plus extrémistes de l'assiette.

Perso, je suis flexivore. Ce qui signifie que si vous m'invitez chez vous, je ne vais pas être trop difficile. Je suis majoritairement crudivore, je mange peu de viande, mais par contre, j'évite le gluten. Parce que sa digestion me fatigue et me rend irritable. Chaque repas contenant de la "glu", c'est 3 jours de galère pour moi: je suis fatiguée comme une limace, les gens m'agacent, je n'ai plus envie de sortir de ma tanière.

Bref, vous l'aurez compris, je fais la chasse au gluten.

Si à la maison c'est facile, je suis seule, je n'ai qu'à négocier avec moi et moi-même pour le choix des repas, à l'extérieur ça se complique. L'avantage du crudivorisme, c'est que les habitudes alimentaires sont tellement ancrées que se nourrir de fruits, de légumes, et de quelques amandes pour 3 repas, c'est assez facile.

Sauf que des fois, lorsque l'on est en bonne compagnie ou que les envies de grosse bouffe pointent leurs nez, les carottes en terrasse, ce n'est pas suffisant. Devoir expliquer aux gens, encore et toujours le pourquoi j'évite le gluten, c'est franchement fatiguant. Surtout quand ces gens s'évertuent à te prouver que tu chipotes, que ce n'est pas grave, que franchement tu pourrais faire un effort.

Stop. C'est mon choix de vie. Si tu n'es pas capable de le respecter, vas te goinfrer chez mac'do, on se retrouve après. Parce que si je craque là maintenant, je serai mal après, et sur une période beaucoup plus longue que la durée du repas que nous allons partagé. Alors non, je n'ai plus envie de faire d'effort.

Et bien non, ça je ne peux pas le dire textuellement. Sauf si j'aime prendre le risque de perdre mes amis. Parler de choix alimentaires en France, c'est encore plus risqué que de parler de religions.

Plutôt que de risquer la bagarre, je préfère initier le jeu: oui un resto "exotique" , ça me va très bien, aller on ouvre les yeux. Sauf que parfois, on aurait bien envie d'un vrai resto français, d'une petite brasserie, d'une bonne pâtisserie.

Maintenant, j'ai trouvé l'accessoire indispensable pour mes virées parisiennes: le guide du Paris sans Gluten!

Ce petit bouquin recense les meilleures adresses, quartiers par quartiers. Il regroupe les établissements par typologie: restaurant ou cantine, épicerie ou vente à emporter. L'auteur, Delphine Malachard des Reyssiers, est marraine depuis 2008 de l'association AFDIAG: association française des intolérants au gluten. Autant vous dire que le gluten free et les complications pour les personnes souffrant de coeliaquie, elle connaît.

C'est donc avec impatience et joie que j'attends la décrue parisienne pour aller danser sur les quais de Seine.. et en profiter par la même occasion pour tester les restaurants de ce guide.

Il y a même, page 159, le fameux bistrot cru du 9ème: le 42 degrés.

Alors, c'est qui qui vient s'encanailler avec moi à Paname??!

Gluten free à Paris

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

MonoCroc 25/06/2016 13:49

Aaaah je ne fais pas nécessairement la chasse au gluten mais je suis végétarienne alors c'est débats avec toutes ces copines, tous ces copains qui ne rêvent que d'un bon gros hamburger dégoulinant de sauce non-identifie accompagné de frites, je comprends ;)) Néanmoins, je ne me gêne pas pour le leur dire moi, quand ils m'enquiquinent "oh allez, une fois dans l'année tu peux fauter non ? On va pas s'amuser à tous bouffer que des crudités là". Je leur précise volontiers qu'ils peuvent aller s'empiffrer où bon leur semble, je ne les juge pas pour ça & ne le ferai jamais, simplement j'apprécierai qu'ils fassent la même chose. Eh bien maintenant, tout le monde s'y est habitué & on s'adapte quand on sort :)

Pour en revenir au gluten-free... les adresses du guide son abordables ?? J'ai toujours eu dans l'idée que bannir le gluten était un vrai gouffre financier.

KMiye 23/06/2016 15:52

Ouuuuuuh ça fait enviiiiiie <3
Tu descends sur Paris avec moi à mon prochain RDV chez l'ostéo (mon ostéo spéciale grossesse ;))?

Poulpy 23/06/2016 19:02

oui pourquoi pas! il faudra que tu me donnes la date :)