Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PoulpStory

PoulpStory

PoulpStory, le Blog d'une Fille qui Ralentit

Quand je m'interroge

Voilà bien un moment que je n'ai pas blogué.

Non pas que l'envie m'ai manqué. Mais je me suis un peu demandé si mon avis, finalement, il était pertinent et intéressant pour quelqu'un.

Qui suis-je pour avoir un truc à vous raconter, à vous apprendre, à vous conseiller?

J'ai conscience d'avoir une vie de plus en plus étrange et décalée, mais cette différence je n'ai plus trop envie d'en parler. De l'utiliser uniquement pour ce qu'elle est.

Comme je ne suis pas ce genre de filles à prendre la grosse tête, la "melonite" comme disaient nos profs en dernière année, je ne me sens pas pertinente. Mon avis, tout du moins.

Qui suis-je donc? J'en connais la réponse: 3 ans de remise en question, en profondeur et en surface, sas de décompression compris, je suis au taquet pour y répondre en elevator pitch ou en digression nocturne aux bords de l'Oise.

Et puis quoi?

Je me demande si ça intéresse quelqu'un, finalement.

De savoir comment je prépare mon houmous, comment je brosse mon chat, comment j'ai aménagé ma voiture pour dormir dedans, comment je mange au quotidien (oui Maman, je mange).

Bref, ce genre de questions qui me semblait faire sens il y a quelques temps. Qui m'ont aidé à me reconstruire, à célébrer les moments communs du quotidien, à remettre un pied devant l'autre.

Ba voilà, maintenant je vais bien. Je suis heureuse et épanouie.

Même si j'avoue, je suis encore plus heureuse et épanouie quand j'écris.

 

Quand je m'interroge

Mais je me demande parfois qui les lis, ces petites brides du quotidien, ces célébrations du commun.

Ce n'est pas que je ne vous aime plus, non, au contraire!

Mais je ne me sens pas la plus pertinente à vous raconter ma vie.

Alors oui, le blog n'a jamais été aussi tendance. Mais je ne sais pas si j'ai envie de faire partie des influenceurs: pourquoi faire?

La lenteur, je l'expérimente au quotidien. Des fois ça va, des fois je rate. Ca n'a pas changé.

Ce qui a changé en revanche, c'est que je vous parle à vous en vrai! Dans la rue, en soirée, en concert, en festival, à l'apéro.

Et surtout: dans mon cabinet. C'est magique, car mon expérience n'a pas été vaine. Je suis la preuve vivante qu'il est possible de changer! Mais que c'est un travail quotidien.

Et puis quoi? La lenteur, je l'ai testé parce que je voulais l'amadouer, l'apprivoiser.

Me prouver à moi-même que ce n'était pas une uluberlu mais une vraie solution. Et j'en ai testé des choses, avec bonheur. J'ai aimé vous les partager.

Mais aujourd'hui, je ne sais plus quoi vous raconter: c'est devenu mon quotidien! Et j'y suis bien.

Alors ça me paraît pompeux de vous raconter comment faire une salade de carottes. Ya des blogs culinaires excellents là-dessus.

Ca me parait présomptueux de vous parler des solutions alternatives formidables qui germent autour de moi: qui suis-je pour vous raconter ça?

Cette question donc, pourquoi j'écris, elle revient régulièrement, comme au bout d'un enfantement.

 

Ce petit blog j'y suis bien, c'est chez moi. Mais j'aimerai beaucoup que ça devienne un chez-nous.

Sauf qu'il faudrait certainement migrer chez WP. J'y réfléchis.

Sauf qu'il faudrait animer une communauté sur les réseaux sociaux: c'est pas très slow d'être toujours derrière son smartphone.

Sauf que... ba voilà, je ne me sens pas légitime.

A force de m'intéresser au sujet, il y a tellement de gens qui gravitent sur cette vague que je ne suis pas sûre d'avoir envie de la surfer.

J'ai toujours des idées d'articles en tête, et puis... je n'ose plus. Zut alors.

Je pars quelques temps en Auvergne, je vais les laisser décanter.

Si vous avez des sujets ou des idées que vous aimeriez lire ici, si vous savez pourquoi vous aimez lire mes articles, alors n'hésitez pas: laissez-moi votre commentaire !

Au plaisir de vous lire :)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marion Nette 19/07/2017 17:55

Écrire est le point commun à toutes les renaissances.
Ca fait du bien d'écrire. On écrit pour soi au début et on se moque d'être lue.
Puis on se rend compte que l'on est pas seule à avoir des problèmes.
On crée des liens, on a des soutiens, des haut, des bas.
Et peut être qu'un jour, le blog qui nous a permis de surmonter nos problèmes deviens de moindre importance. Mais il reste là pour nous rappeler par ou l'on est passée. c'est le témoin d'une nouvelle vie.
Je suis heureuse que tu t'épanouisse ainsi. Je me souhaite la même chose.
Conserve ce blog pour y raconter des tranches de ta vie, tes coups de coeur comme tes coups de gueule.
Bonne vacances et ressource toi.
Je t'embrasse.

Poulpy 24/07/2017 00:19

Merci Marion! Ravie que tu sois toujours là!
Et oui, il s'en est passé du temps, des questionnements, des remises en question.
Tu as raison: écrire est le point commun à toutes les renaissances.
C'est l'émergence de l'inconscient dans le conscient.
Et là, je ne suis pas sûre que vous allez me comprendre. Truc de sorcière qui masse des pieds.
Comme tu l'écris si bien, je vais le conserver ce blog: c'est mon centre expérimental à moi. J'ai encore beaucoup trop de trucs à essayer pour ne pas en parler!
Merci de ton soutient!
Je te souhaite un bel été :)
Prends soin de toi!

Manon 18/07/2017 18:08

Continue de nous abreuver de ta vie.
Moi ca m'interesse!
Explique nous comment desormais tu vis au ralenti .
Je pense que je ne suis pas la seule à vouloir le savoir ! Et puis zut ! Meme si c'etait le cas ca m'intéresse vraiment.
Passe de bonnes vacances en Auvergne.
Bises de la fille qui vit trop vite.

Poulpy 19/07/2017 17:56

Merci pour ton commentaire Manon, ça me va droit au coeur!
C'est vrai que désormais, des fois j'oublie comment je vivais "avant". Et ba! un souvenir émerge. Et je me dis "ha ouai, quand même, je faisais ça..."
Je pense écrire un article sur "la lenteur, c'est quoi au juste?". comme cela, ca me servira de base, de référentiel. Pour savoir quoi écrire de nouveau et pertinent.
Merci de ton soutient, j'écrirai des trucs lents pour toi ;)
Je pense même mettre une échelle de "poulpitude" pour estimer le niveau de lenteur: 1, 2 ou 3 escargots ;)
Je pars avec ces idées en Auvergne, elles vont prendre l'air aussi ;)
Bonnes vacances à toi aussi!
Et essayes de ralentir: on y prend gout! ;)