Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
PoulpStory

PoulpStory

PoulpStory, le Blog d'une Fille qui Ralentit

Comment choisir ton histoire?

 


Depuis la rentrée de Septembre, j'ai la chance d'avoir intégré l'atelier de conte amateur de la Compagnie Conte là d'ssus de Noyon.
J'apprends à raconter des histoires.
A pauser mes mots.
A saupoudrer mes mouvements.
A regarder les gens.

Je pensais que ce serait difficile.
En vrai, ce n'est pas cela le plus dur.
C'est de choisir son histoire.

Ou plutôt que l'histoire se choisisse.
Pour une histoire à raconter, il y en a une centaine qui ont été lues.
Digérées.
Non retenues.
Pour choisir une histoire, il faut souvent se prendre pour un canard.

Et puis un jour, elle est là.
Elle te prend aux tripes.
Au cœur.
Les images sont là, sous tes yeux.
La scène se déroule dans un espace invisible bien palpable.
Il se passe quelque chose.

L'histoire te laisse en suspension.
Elle vibre en toi.
Et hop!
Te livre un message.
Qui ne te parle qu'à toi.

Alors tu la laisses s'infuser.
Tu observes la trame, les personnages, l'action.
Tu la mets en mots.
Tu la racontes enfin.

Le plus rigolo, c'est qu'à chaque racontage, le message change.
Parce que tu changes.
Ton histoire, elle prend d'autres couleurs, d'autres sonorités.

C'est un jeu milles fois répété.
Un jeu sans fin.
Chaque fois, c'est une nouvelle histoire à réinventer.

Ce que j'aime dans les histoires qu'on se raconte, c'est que dans notre vie, c'est pareil.
Nos petites histoires forment la grande.
La route que l'on choisit de dessiner.
De se dessiner.

Que plus on se crispe, plus les morales de nos histoires se ressemblent...
Mais lorsque l'on commence à se défiger, à se libérer, alors les fins sont milles fois réinventées!
Chaque histoire prend de la profondeur.
Des éléments nouveaux viennent se rajouter, comme surgissant du récit, d'un endroit oublié.
Notre corps devient alors un formidable livre à raconter.

J'avoue, je lis peu d'histoires.
Mais chaque jour au cabinet, chacun de mes clients me raconte une part de la sienne.
Et séance après séance, son récit évolue.
Son regard sur sa propre histoire change.
Et même que des fois, il finit par se choisir une histoire qui lui ressemble.

Mon cabinet est un livre ouvert à l'infinité des histoires.
Si tu souhaites y déposer la tienne sur l'une de ses pages, tu sais où me trouver.
Je t'accompagnerai comme tu le souhaites pour réapprendre à colorier ton récit.

Mais après, c'est toi qui te raconte ;)
http://www.sensaction-compiegne.fr/prestations-3.html#page-title

Comment choisir ton histoire?

Cet article a d'abord été envoyé à la Team des SlowGirls dans la lettre quotidienne en privé.

=> Cet article t'a plu?

Si tu souhaites toi aussi recevoir un email par jour pour une vie plus sereine, abonnes-toi maintenant via ce lien: http://eepurl.com/dOcn_v

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article