Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
PoulpStory

PoulpStory

PoulpStory, le Blog d'une Fille qui Ralentit

Décroissance, ce vilain mot

 


Partager avec la future génération

 

Depuis l'année dernière, j'interviens auprès des étudiants avec la BGE.
Je rencontre les élèves dans les salles de classe.
Je leur raconte mon parcours.
On discute, on échange.
Et chacune repart grandit et content.

Dis comme cela, c'est simple.
Mais la première fois...
Moultes questions me sont venues!
Comment une jeune entrepreneure au parcours atypique peut-elle refléter l'entreprenariat?
Pourquoi pas un chef d'entreprise qui gagne fort bien sa vie plutôt que moi?
Comment expliquer à ces jeunes que certains mois, non, je ne me verse pas de salaire?
Comment parler de mon métier sans passer pour une sorcière aux yeux des profs?

Tout cela pour m'éviter d'y aller.
Pour rester dans ma zone de confort.
Du coup, j'y suis allée.

Et j'ai recommencé.
Car c'est à chaque fois une expérience riche et humaine.
Et je peux même dire: je kiffe ça!
Non pas égoïstement, avec fierté et panache.
Mais avec le cœur.

Retirez le naturel, il revient au galop.
Je fais ce que je sais faire de mieux.
Je parle vrai.

 

Je parle de ma vie d'avant mon burn out

 

Je raconte mon parcours d'ingénieur.
Mon arrêt maladie et le burnout.
Ma reconversion.
Mon accompagnement avec la BGE.
La couveuse d'entreprise.
Les premiers mois d'immatriculation.
Mes gros échecs.
Mes projets.

 

Je parle de mes valeurs personnelles

 

Et surtout, surtout, je leur parle de mes valeurs.
De ce qui m'anime.
Quand je m'exprime avec mon référentiel, toutes mes peurs disparaissent.
Parce que mon référentiel dans la vie, il n'est pas accès sur de l'argent.
Sur la croissance à tout prix.
Sur le bonheur matériel.

Mon indicateur de bonheur, il est basé sur la liberté.
Le temps.
Le partage.
L'apprentissage.
Les expériences.

Alors bien sûr, à un moment, il y a toujours la question de l'argent qui est posée.
"Combien vous gagnez par mois?"
LA grande question.
Ce à quoi je réponds: avant, en tant que cadre chef de service Europe, je touchais 3.000 euros par mois.
En étant sous payée.
En travaillant plus de 50 heures hebdomadaires , sans récup.
En étant en déplacement , souvent à l'étranger , chaque semaine.
J'étais...pauvre.

Là, les regards s'interrogent et les jeunes ne comprennent pas du tout de quoi je cause.
Après un silence, je continue.
Aujourd'hui, mon salaire est divisé par 2 ou 3.
Selon les mois.

 

 

Aujourd'hui je suis riche sans gagner d'argent

 

 

Mais je suis incroyablement riche.
J'ai du temps.
Je choisis mes horaires, mes partenaires, mes clients.
Je m'éclate dans mon travail.
Je peux développer mes autres talents, ceux qui me nourrissent l'âme.
L'écriture, la musique, la création.

Je me suis allégée de la moitié de mes affaires.
Et j'en ai encore trop.
Mon espace de vie s'est réduit, mon espace de jeu s'est agrandit.
Je rencontre des gens formidables.
Je grandis chaque jour.

 

Je parle de mon nouveau monde

Je ne sais pas comment je faisais avant.
Quand je pense à l'autre moi, je crois bien qu'à l'intérieur, tout a changé.
J'habite toujours au même endroit depuis 10ans, et pourtant ce n'est plus la même ville pour moi.

Ce voyage intérieur, je crois bien que c'est le plus beau cadeau que la Vie m'ait fait.
Et il est loin d'être terminé!


Passes une excellente journée,
Marion

 

crédit photo: Yaroslav Shuraev

crédit photo: Yaroslav Shuraev

Cet article a d'abord été envoyé à la Team des SlowGirls dans la lettre quotidienne en privé.

=> Cet article t'a plu?

Si tu souhaites toi aussi recevoir un email par jour pour une vie plus sereine, abonnes-toi maintenant via ce lien: https://mailchi.mp/8bf4cb6ee7fb/sinscrire-la-lettre

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article