Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
PoulpStory

PoulpStory

PoulpStory, le Blog d'une Fille qui Ralentit

Un géobiologue à Chambord

De la géobiologie pour implanter un verger

Ce matin je lisais un article fort intéressant: le château de Chambord fait appel à un géobiologue pour son futur verger.
Afin de déterminer les bons emplacements pour les arbres.
Et d'éviter de planter là où la vie serait un enfer pour la plante.

D'extérieur, dit comme ça, ça peut ne pas te parler.
Une pratique de sorcier pour un des monuments les plus emblématiques de France?
Et cependant, si ce n'était qu'un retour à un savoir ancestral?
A un savoir enfoui, en chacun de nous?
Un savoir que les meilleurs jardiniers n'avaient même pas oser nommer tellement c'est évident?

La géobiologie consiste à détecter les veines d'eau, les plaques terrestres et autres topographies souterraines.
Cette pratique permet également les nœuds énergétiques de la Terre, les vortex et autres éléments électromagnétiques du champ terrestre.
Ce n'est pas de la magie, c'est de la biophysique.

 

Une connexion la Nature qui se raconte avec l'eau
 

En tant qu'élément du vivant, l'Homme est connecté à la Nature.
Il perçoit, il ressent, il sait des choses subtiles.
Beaucoup plus subtiles que ce que le cerveau de la tête pourrait penser.
Le corps humain est connecté en permanence à ce qui l'entoure.
L'énergie y circule, il n'y a pas de frontière pour ce genre d'information.

Le principale vecteur, c'est l'eau.
L'eau qui est dans nos cellules, dans nos fascias, dans nos glandes endocrines.
Dans ces cellules se trouvent de nombreuses molécules, des composants que l'on retrouve partout dans la nature.
Ce n'est pas pour rien que l'Homme se soigne avec les plantes depuis des millénaires!

Pour faire la connexion entre toutes ces molécules, l'eau se charge de faire la circulation.
Et peut aller vite, très vite.
L'eau du corps entre en résonance avec l'eau de la Terre.
Le corps perçoit ces changements subtils sans le conscientiser.
L'info est partout, tellement présente.

 

L'eau comme support de communication


Dans le cas de notre géobiologue, son corps sait que l'eau est là: il transmet l'info aux baguettes.
Le géobiologue voit l'info, il ne lui reste plus qu'à la marquer.
A dessiner au sol un maillage puis à relever ces données sur un plan.

Ce que le géobiologue cherche à Chambord, ce sont les veines d'eau.
Mais il aurait tout aussi bien pu se "brancher" sur une autre information.
Dans notre quotidien, on peut se connecter à la Nature pour capter toutes sortes d'information.
Retrouver une personne dans une foule, déterminer l'heure d'arrivée de nos convives, demander à son corps quel aliment lui convient le mieux, communiquer avec son animal de compagnie.

Ça te parait étrange, ubuesque, farfelu?
Moi aussi, la première fois.
Et la deuxième.
Mais après, après... je trouve cela tellement pratique!

Est-ce que ça t'arrive de te "brancher" et de percevoir l'information que tu cherchais?
Racontes moi en commentaires!

Thierry Gautier en pleine recherches. Crédit photo : Seignette-Lafontan

Thierry Gautier en pleine recherches. Crédit photo : Seignette-Lafontan

Cet article a d'abord été envoyé gratuitement à mes abonné.e.s privé.e.s dans la Lettre quotidienne.

=> Cet article t'a plu?

Si tu souhaites toi aussi recevoir un email par jour pour une vie plus sereine, abonnes-toi maintenant via ce lien: https://mailchi.mp/8bf4cb6ee7fb/sinscrire-la-lettre

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article